www.athle.fr
Accueil
fac andrézieux******
une autre idée de l'athlé
Actualités
Retour sur l'épopée du Grand Trail de St Jacques
Commentez cette actualité
3 Novembre 2014 - Ginhoux Cyril (Coureurs Groupe Hors Stade)
Retour sur l'épopée du Grand Trail de St JacquesLes Coureurs Hors Stade sur tous les fronts !!!


Et oui... Retour en arrière... Une rentrée Studieuse pour les Fackirs

Pré- Rentrée... Au Marathon du Médoc... On fête les vacances ou la rentrée.. OU les deux...

Enfin presque... En effet, début septembre, dans le cadre d’un déplacement dans le Médoc à l’occasion de la 30ème édition du Marathon du Médoc , on assiste à une rentrée studieuse et bucolique…

On dit de cette épreuve que c’est le marathon le plus long du marathon du monde…

Tiens tiens …Mais pourquoi donc… la distance du marathon est allongée… ? Ou alors… le parcours paraît interminable…Ou peut être que les pauses aux ravitaillements  s’éternisent…

Ces ravitaillements seraient ils festifs, copieux… Et bucoliques….pour que les pauses prennent plus d’ampleur qu’à l’ordinaire…

Et oui, là on ne parle pas de performance, mais plutôt de convivialité, de partage, de joies et à priori il faut en profiter !!!

Et d’ailleurs, d’après la gazette, il paraîtrait même que l’événement se poursuit jusqu’ assez tard dans la nuit… Mais chut….

Allez !!! Jje  vous invite à vous rapprocher de nos valeureux Fackirs  qui ont eu le courage de participer avec brio à cette 30 ème édition du Marathon du Médoc !!! Bravo à eux !!!!

Ils auront à cœur de vous compter leurs exploits !!! Et certainement vous donnez l’envie de les rejoindre pour de nouvelles aventures et pourquoi pas pour la 31ème édition…Ou sur d’autres défis…

 Le Grand Trail de Saint Jacques

Lorsqu’on évoque la notion de défi au FAC, les Fackirs ne sont pas en reste… Et oui peu après le printemps 2014 quelques fackirs se lancent un défi…

Celui d’arpenter les chemins de Saint jacques de Compostelle à l’occasion du Grand Trail de Saint jacques (aux alentours du Puy en Velay).

C’est ainsi, que certains ou certaines n’hésitent pas à s’inscrire… On retient même le point suivant : « on s’inscrit sur le 50 km …et pas sur le 30 km.. La fin ça descend pour revenir sur le Puy… » N’est ce pas Jean-Paul…

Bref, nous ne sommes qu’en mai et cette course se déroule fin septembre…Nous allons bien voir se disent d’autres fackirs…

 Et puis les vacances arrivent pour certains, pour d’autres elles sont terminées et il est temps de débuter la préparation de ce nouveau défi : Courir leur premier 50 km version Trail.

On peut en compter 4 sur la liste des inscriptions pour l’épreuve des 50 km (Le grand trail du Gévaudan) : Véronique, Jean-Paul, Roland et Louis.



A cette période, un coureur se fait tirer l’oreille (N’est ce pas Cyril)…Et oui, je suis encore hésitant à relever le défi en ne sachant pas réellement si je vais notamment pouvoir suivre cette « fameuse » préparation…


On peut d’ailleurs ajouter notre valeureux Président (Jean-Marc) qui est tenté par l’aventure, mais en cette période de rentrée ses responsabilités ne lui laissent pas nécessairement le temps de pouvoir prendre part à la préparation…


On tient à remercier d’ailleurs chaleureusement Philippe Propage pour ce plan d’entraînement concocté spécialement pour l’occasion…Enfin d’ailleurs, je me demande si on doit bien le remercier à la lecture du plan d’entraînement…Sourire. Ça nous fait tout de suite moins rire quand on s’aperçoit de la durée des sorties du week-end…Et des séances d’entraînement qui nous attendent…


Bref…Il va falloir y aller au charbon !!!!







 

La Préparation

Nous voici donc comme je vous le disais fin juillet début août et pour certains la préparation a même déjà débuté…Fini les vacances !!!!

C’est parti !!! On se retrouve donc à escalader à plusieurs reprises une certaine côte noire…dans les faubourgs de Bouthéon… Tels de valeureux « petits soldats » nous nous exécutons à répéter au pied du château de bouthéon nos montés et nos descentes…

Puis il est temps également d’aller faire nos armes du côté du château d’Essalois…en passant par la tour de Chambles, Biesse sans omettre le fief de Saint Maurice en Gourgois (Célèbre lieu du Trail Gargomançois…ça devrait rappeler des souvenirs à certains…)

Lors de nos périples, nous sommes même accompagnés de temps en temps par de valeureux fackirs  avec qui on a plaisir à escalader, dévaler les côtes et les descentes qui se présentent à nous…

 Et voilà après ces 3 premières semaines de préparation il est temps de faire une pause…Les sensations de chacun ont plutôt été bonnes au cours de cette première phase de la préparation…

D’ailleurs, les discussions vont bon train… On évoque le parcours qui nous attend lors du Grand trail de saint Jacques… On échange sur le matériel, les ravitaillements, les allures… Bref, on commence vraiment à se projeter et à entrer dans le vif du sujet, mais sans trop de pression… Il reste encore du temps avant le Jour J…

 Après une semaine de récupération, nous voici entrés dans la dernière ligne droite de la préparation… Et non des moindres…Au programme enchainement de sorties longues avec comme point d’orgue une sortie de 05 h00.

Mais avant cette étape ultime, on va s’évader dans le Pilat, sous l’égide de notre guide Roland qui nous trace à merveille ces nouveaux itinéraires.

On a également le plaisir d’embarquer dans notre périple quelques coureurs lors de ces premières sorties dans le Pilat.

On vient, donc, se jauger sur d’autres terrains, tester pour la même occasion notre nouveau matériel (Chaussures, sacs, ravitaillements…etc.) et en même temps, on en profite pour conquérir d’autres lieux…

Ainsi, on enchaîne les sorties, les organismes semblent plutôt bien encaissés cette succession d’efforts… C’est nouveau pour nous... On ne déplore à ce jour d’ailleurs aucune blessure. Quelques petits bobos mais rien de méchant ou d’alarmant.

 Il est maintenant temps de se lancer sur le tour du barrage de Grangent pour l’ultime sortie de 05 h 00. Effectivement, après quelques échanges avec d’autres coureurs,  on décide de retenir ce parcours pour cette longue sortie.









Nous ne sommes pas déçus…. Joli parcours…Personnellement je suis content d’arriver à Saint Just.. Le retour du barrage jusqu’à  saint Just , je l’ai trouvé assez long… Alors que mes compatriotes, en tête Jean Paul suivi de Roland et Louis terminent bien cet hors d’œuvre…

Enfin disons plutôt cette longue sortie avant le hors d’œuvre qu’on « garde » pour le samedi 27 septembre date du départ du Grand Trail du Gévaudan (50 km du Trail de saint Jacques).

 Voilà on vient de clôturer l’étape ultime de notre préparation, il nous reste maintenant 3 semaines pour récupérer de nos efforts consentis lors de cette préparation. Même si il nous reste quelques sorties, l’important est maintenant d’être vigilant à ne pas se blesser et à se préparer au mieux pour le jour J.

Il est à noter que Véronique ayant prolongé ses vacances au cours du mois d’août ne nous a pas accompagné pour cette longue sortie…Mais ne vous inquiétez pas pour elle.. .Elle a plus d’un tour dans son sac…Sourire (Tu ne m’en voudras pas au moins Véronique..)

 Entre nous on commence à affiner quelques détails relatifs à l’organisation de la course et à évoquer le rythme à adopter. D’ailleurs sur ce point, on peut faire confiance à Rolland qui a étudié le profil du parcours. Face à ce dernier il nous concocte un road book détaillé avec les allures…





Résultat au final… Ne soyons pas trop gourmands non plus… On va viser 06 h 27 pour boucler ces 50 km. 









Les jours passent et l’échéance approche rapidement, nous voici à la veille de l’épreuve… On se retrouve tous ensemble, Jean Paul a eu la gentillesse de récupérer les dossards de chacun d’entre nous… Cette fois ça y est … On touche au but… les dossards sont là… on évoque les derniers points logistiques par rapport à demain (Ravitaillement, heure de départ…etc.)

La pression monte… Et en même maintenant on attend ce jour J après cette préparation… On se sent prêt... Mais nous n’avons jamais courus la distance de 50 km en trail… 

Il subsiste toujours une zone d’incertitudes…

Pour ma part personnellement, la journée de vendredi je ne me suis pas senti très bien… Quelques frissons....Je ne sais pas si c’est lié à une certaine forme de stress. Mais je suis un peu inquiet par rapport au lendemain… Surtout que la nuit passée ne me rassure pas, bien au contraire, réveil en pleine nuit frisson et fièvre au programme…ça ne pouvait pas mieux tomber…

Bref… J’essaye de me rassurer un peu : on verra demain matin… Il est maintenant temps de rejoindre mes compagnons de course… Départ pour le Puy en velay, avec notre valeureux chauffeur en la personne de Louis qui a la gentillesse de nous conduire jusqu’au Puy en velay…

La Course

Et voilà, il est un peu plus de 06h 30, arrivés au Puy en Velay, on se retrouve tous ensemble et on se dirige vers le départ des navettes qui va nous emmener au départ de la course : Saugues…

Après être monté dans la navette, on quitte le Puy en Velay, le jour commence à se lever…

Jean-Paul sympathise avec le chauffeur du bus… Louis se démène avec sa poche à eau…Roland et Véronique échangent tranquillement, quant à moi, je suis encore sous pression…Même si je participe aux échanges. Et d’ailleurs mes chers compagnons n’hésitent pas à me rassurer.

 Et voici que l’on passe le village de Bains, l’un des passages de la course… Puis on domine de la route Monistrol d’Allier, le village avant la première grosse difficulté vers Saint Privat d’Allier…On aperçoit même à  certains endroits le balisage de la course en bordure de route…

 Après moins d’une heure de route, nous voici arrivés à Saugues… Le bus nous débarque  sur le lieu de départ. Dès la sortie du bus on se réfugie dans la salle prévue pour la réception des coureurs avant le départ… On ressent cette atmosphère de départ de course… Chacun entrant un peu dans sa bulle…Quant à moi… la pression n’a pas réellement chuté… Allez !!!  on verra bien au moment venu…Il faut y aller…quelques minutes avant le départ on s’approche de la ligne. Il fait encore frais environ 06°C mais le ciel est totalement dégagé et au niveau de la météo, une belle journée s’annonce. 

08 h 55, on immortalise via une petite photo notre petite équipe au départ…




Nous voilà maintenant installés sur la ligne de  départ… Le décompte est tout proche….Nous sommes environ 250 coureurs à prendre part à cette épreuve (Trail du Gévaudan – 50 Km)

Il est à noter que d’autres coureurs et notamment des coureurs du FAC vont prendre part à ce Grand Trail du Saint Jacques, sur d’autres distances (30km, 17 km et même relais…). On en profite pour les féliciter !!! Bravo à eux. Vous retrouverez d’ailleurs les résultats via le lien.

 Le coup de pistolet retentit… Les coureurs se lancent à l’assaut de ces 50 km… Sous un très beau soleil, on s’élance tous ensemble à travers les rues de Saugues, cette fois nous y sommes…Nous échangeons encore quelques mots…Sûrement aussi pour se rassurer et évacuer la pression…

Attention à ne pas partir trop vite et se laisser porter par notre enthousiasme… Mais ce n’est pas le cas, nous prenons notre rythme et même dès la première côte un peu plus raide nous n’hésitons pas à marcher pour mieux repartir ensuite…

Le peloton s’étire petit à petit, on aperçoit au loin les coureurs qui serpent le long du parcours…On échange parfois quelques mots avec quelques coureurs que nous doublons ou qui nous double.

Chacun prenant son rythme mais nous ne sommes pas très loin les uns des autres. 

Après une montée progressive nous arrivons sur un plateau, on aperçoit en contrebas le village de Sauges baigné par la lueur matinale…

Après ces quelques kilomètres sur ce plateau, nous commençons à attaquer la descente vers les gorges de l’Allier pour rejoindre le village de Monistrol d’Allier. Les paysages sont variés, on alterne entre vue dégagée et sous bois…

Puis la pente s’accélère, on s’approche de plus en plus des gorges de l’Allier, la descente serpente dans les sous bois à présent, on peut néanmoins apercevoir les gorges qui se dessinent en contre bas…

Les passages un peu plus techniques se succèdent, il faut rester concentré et vigilant. Nous sommes tout proche de l’arrivée dans les gorges.

Et hop au sortir du sous bois, nous débouchons sur l’entrée du village de Monistrol d’Allier, c’est une émotion particulière. Ce paysage magnifique qui se dévoile sous nos yeux et en même temps on sait aussi qu’après il faudra s’attaquer à la remontée vers Saint Privat d’Allier. 

Le road book a bien été mémorisé les semaines précédentes…Néanmoins, le plaisir et la joie de profiter de ces instants prédominent par rapport à ce qui nous attend par la suite.

 

Après avoir traversé le pont métallique nous permettant d’attendre le centre du village et du même coup le premier ravitaillement, on en profite pour se ravitailler.


















Arrivé le premier sur le lieu au bout d’un peu plus d’01h 20, un peu en avance par rapport à l’objectif que nous étions fixé (01h 28). Je prends le temps de souffler un peu d’échanger quelques mots avec les personnes qui sont présentes pour nous accueillir au ravitaillement.

L’accueil est très chaleureux et convivial. Ils sont aux petits soins pour nous.

Jean-Paul arrive à son tour suivi de Roland et Louis qui ne tarde pas trop à arriver non plus. 

Véronique se fait un peu plus attendre(Sourire)…Mais rien d’inquiétant, bien au contraire, Véronique gère son effort. Et plutôt bien même.






Ø  14 km Parcourus - Dénivelé depuis le départ (D+) : 267 m

 

Il est temps de reprendre la course, et d’attaquer le premier gros hors d’œuvre qui nous est proposé : la remontée vers Saint Privat d’Allier.

Ainsi, au bout de 200 m après le ravitaillement nous virons sur la gauche et nous empruntons un chemin dont la pente devient assez importante. Nous sommes groupés tous les 5 et nous nous concentrons sur cette montée. On imprime un rythme régulier mais assez soutenu pour franchir cette première difficulté.

Nous prenons assez rapidement de la hauteur. Le chemin serpente dans la forêt.

Après une bonne montée on atteint un premier palier. Nous sommes groupés et nous reprenons notre foulée…L’ambiance est bonne et Jean Paul qui a eu l’occasion de pratiquer le parcours en sens inverse lors d’une randonnée, nous livre ses impressions et ses indications : «  vous voyez la tour accrochée sur la colline nous allons y passer…. ».

Puis après ce court répit, nous voici au pied d’une nouvelle ascension, justement pour  rejoindre cette fameuse tour…C’est une montée assez sèche et même assez raide avec quelques passages techniques (chemin pentu sablonneux glissant). Nous essayons de conserver un bon rythme.

Et puis nous voilà au pied de la tour, on s’approche petit à petit du deuxième ravitaillement situé à Saint Privat d’Allier. Cette ascension à pour ma part laissé quelques traces. J’ai puisé dans mes réserves sur certains passages.

Pour ma part, je prends quelques instants au sommet pour boire et m’asperger un peu le visage avec l’eau de la source captée par les habitants de ce charmant hameau.

Nous sommes quasiment tous groupés, Véronique suit à quelques encablures. Ne vous en faites pas…

Nous venons d’atteindre un deuxième plateau, le parcours va alterner, à présent, entre montées, quelques petites descentes et faux plat pour nous emmener jusqu’à saint Privat d’Allier. C’est ainsi qu’on aperçoit l’entrée de Saint Privat D’allier, pour ma part, je ne suis pas très bien… J’ai hâte d’arriver à ce ravitaillement pour essayer de souffler un peu et reprendre quelques forces…

Et en plus ce ravitaillement est perché à priori tout en haut de saint Privat d’Allier, il est nécessaire d’emprunter plusieurs marches avant d’arriver à l’esplanade où est planté ce fameux ravitaillement…

Quel bonheur en haut des marches !!! On aperçoit les tentes abritant les boissons et tout le nécessaire pour se ravitailler. Mais ce n’est pas la seule joie, et non c’est aussi et surtout le fait d’apercevoir des visages qui nous sont chers !!! Et oui de fidèles supporters, les membres de notre famille notamment sont là pour nous encourager…

Par rapport au chronomètre j’arrive pour ma part en 2 h 29 (5 min d’avance sur l’horaire que nous nous étions fixés). Nous sommes groupés tous les 5 en moins de 3 min

Ah j’oubliais, moi j’en profitais également pour m’asseoir quelques instants sur une chaise… Vous allez dire il s’assoit déjà… Oui là j’en ai besoin… Je ne suis pas très bien. Mais je ne vais pas lâcher bien au contraire !!! Après un remontant et des encouragements de mes enfants et de nos fidèles supporters ça repart !!!!



Nous sommes toujours groupés et même si certains repartent plus rapidement du ravitaillement que d’autres nous sommes tous là !!!

Jean-Paul manque à l’appel sur la photo… ET oui il est déjà repartit…

 



Ø  21.6 km Parcourus  - Dénivelé depuis le départ (D+) : 691 m

 

Et à notre tour on quitte Saint Privat d’Allier pour se diriger vers Bains, lieu du 3ème ravitaillement et en plus on va retrouver nos fidèles supporters !!!

Mais en attendant il va falloir accéder au point culminant de la course à 1 200 m en eempruntant quelques passages de faux plats, des montées à découvert et en sous bois.

Le paysage a changé et la nature des chemins également. L’horizon est plus dégagé et les chemins sont davantage sablonneux par endroit.

Le temps est toujours magnifique et les conditions sont parfaites.

Après avoir parcouru un peu plus de 11km depuis Saint Privat d’Allier, nous rentrons dans le village de Bains et nous retrouvons nos fidèles supporters qui nous attendent au bord de la route.




On en profite d’ailleurs pour les remercier de partager avec nous cette course…

On peut même ajouter qu’on retrouve le relais Team Ben run du 70 km (des  coureurs du Fac qui participe à cet évènement et de quelle manière puisqu’ils vont remporter cette course de 70 km en relais. Bravo à eux !!!!)



 

 




Ø  33.2 km Parcourus  - Dénivelé depuis le départ (D+) : 1 059 m

   

La fatigue se fait ressentir, les organismes sont mis à contribution… Quelques « mauvais »signes apparaissent : début de crampes pour certains, douleurs musculaires pour d’autres…

D’ailleurs, à partir de Bains, chacun va faire un peu sa course. On peut d’ailleurs remarquer que certains ont pris plus de temps que d’autres à ce point de ravitaillement…

Passage à Bains : 04h 05 de course (3 min d’avance sur l’horaire planifiée)

Mais, tout le monde repart et poursuit cette aventure en direction de la Roche (dernier ravitaillement avant l’arrivée au Puy en Velay).

On va enchaîner pendant un peu plus de 9 km une succession de faux plats et petites descentes sur des chemins plutôt roulants.

La foulée se fait plus lourde…Le mental prend le dessus…Les écarts commencent un peu à se creuser lors de cette étape.

Véronique mène le train devant, quant à Jean-Paul et moi-même on ne suit pas très loin. Louis qui a redémarré avec Roland au ravitaillement n’est pas très loin non plus.

 Malheureusement pour Roland les crampes deviennent de plus en plus fortes et présentes…Il lui devient difficile de courir et même de marcher parfois. Mais il ne lâche rien !!!! Il s’accroche !!!

 

Et puis arrivée au ravitaillement de la Roche… Là on franchit la barre du km 42. 

Pour ma part, je commence à prendre des crampes au niveau des ischios…Aie Aie !!!! ça ne laisse rien présager de bons pour la suite et la fin…On s’étire, on boit…. On va repartir…

Véronique toujours en tête, on repart ensemble (Cyril) avec Jean-Paul. On aperçoit au loin avant de repartir l’arrivée de Louis. Roland s’accroche toujours !!! Bravo à lui !!! Il attend des instants meilleurs pour mieux repartir…

 

Passage à la Roche : 05h 13 de course (2 min d’avance sur l’horaire planifiée)

 



Ø 42.1 km Parcourus  - Dénivelé depuis le départ (D+) : 1 119 m

 

Allez !!! On attaque la dernière ligne droite avant l’arrivée au Puy en Velay !!!! Un peu plus de 7 km d’efforts avant de franchir la ligne d’arrivée.

Pour ma part, comme je le craignais les crampes refont leurs apparitions… En plus, comme on aurait pu le penser ce secteur du parcours nous a réservé quelques surprises… Et non des moindres…Descentes parfois techniques, ça passe encore, mais surtout des montées assez raides (passage dans les rochers…).

Puis on aperçoit au loin la périphérie du Puy en Velay.. De longues lignes droites s’enchaînent.. Et puis c’est la descente dans le centre du Puy. On nous avait prévenu.. Passage obligé par la cathédrale !!!

 Et là je peux vous dire que la montée des marches après un peu plus de 47 km, ça fait mal aux jambes…Les encouragements de nos fidèles supporters sont les bienvenus !!!!



 

On ne lâche rien en même temps. Je consulte ma montre l’objectif de finir en moins de 06h 30 est possible.

 Néanmoins les crampes ne me permettent pas de progresser au rythme souhaité… ça a tendance à m’arrêter net…Allez encore un petit effort. 

J’ai la chance d’avoir un supporter de choix (mon fils) pour cette fin de parcours (depuis la cathédrale).

On arrive à présent près de l’arrivée, on entend la voix du speaker sur le site d’arrivée… Mais on a l’impression que l’on fait quelques détours avant de pouvoir l’atteindre. Et puis, ça y est j’aperçois l’arche de l’arrivée !!! un dernier effort !!! la ligne est franchie !!!



Véronique est là, elle est déjà arrivée depuis un peu plus de 2 minutes, on se congratule, le soleil bien présent illumine les coureurs arrivants.


























S’en suivent ensuite Jean-Paul et Louis accompagné également de supporters (les petits enfants de Jean-Paul) une belle image de cette magnifique journée !!!


 








Quelques minutes plus tard, notre valeureux coureur en la personne de Roland franchit également l’arche d’arrivée !!!!



 





Bravo à tous !!!

 

On vient de vivre une belle aventure et ce même si on a pu souffrir à différents degrés. Mais le sentiment de joie et fierté l’emporte amplement.

On l’a fait !!! En toute modestie bien sur en ayant bien conscience que nous ne venons pas de courir un Ultra trail.

Mais c’est tout de même une belle aventure humaine que nous venons de vivre !!!Et ce depuis le début de notre préparation.

Alors on se donne rendez vous à la prochaine !!! et peut être que ça donnera aussi envie à d’autres  coureurs de relever ce défi ou un autre défi …

Pour le classement des différentes courses (17-30-50-70 Km) cliquer ICI

les Réactions
Commentez cette actualité
Pour commenter une actualité il faut posséder un compte sur le site FFA, utilisez la rubrique ci-dessous pour vous identifier ou vous créer un compte.
Login (Email) : 
Mot de Passe : |
mot de passe oublié ?
21/09 >
21/09 >
21/09 >
21/09 >
18/09 >
17/09 >
16/09 >
11/09 >
08/09 >
05/09 >
03/09 >
31/08 >
24/08 >
26/07 >
20/07 >
17/07 >
12/07 >
10/07 >
30/06 >
25/06 >
Athle.fr
Inscrivez-vous gratuitement sur la plateforme de formation pour tous les licenciés FFA en CLIQUANT ICI. Puis sur la plateforme accédez aux différents contenus en cliquant sur « JE M’ABONNE ». En cas de souci d’abonnement, cliquez sur le lien « CONTACT ». Tous les domaines (Direction, Encadrement sportif, Jury et Organisation d’événements) ont leurs propres contenus.
Réseaux sociaux
Vivez toute l'actualité de votre club sur les réseaux sociaux
Les Espaces

PARTENAIRES  

Mairie

Ben-Run

Chamfray

Credit Mutuel

Harmonie

Harmonie

MACIF

Sigvaris

Conseil

CONVOCATIONS

 

Septembre

S26 Chpts Zone 400mH - Tarare



Octobre





S17 - D18 France FFA CA JU - Lens

S24 - D25 Finale nationale Equip'athlé - Dreux

D25 France FFA Marathon - Rennes

       
  MAJ 21/09/2020