www.athle.fr
Accueil
fac andrézieux******
une autre idée de l'athlé
Actualités
Le forçat de la route
Commentez cette actualité
25 Mars 2009 - Le FAC
Le forçat de la route

Eric Legat participera au championnat du monde des 100 km. Entretien

Une sélection en équipe de France à 36 ans, ça vous fait quoi ?

« Le maillot bleu, ça me fait rêver depuis que je suis cadet. Je ne suis pas passé loin quand j'étais jeune, mais ça n'était pas la bonne période ; et puis là, le défi du 100 bornes, c'est vraiment un renouveau pour moi. »

Pour réussir sur le 100 km il faut être « vieux », avoir de l'expérience ?

« Les statistiques le disent, mais non, je ne le crois pas : il faut vraiment des qualités d'athlète.

Et pour être très bon, ce n'est pas à 40, 45 ans que l'on est au mieux de ses possibilités. Je suis jeune, tant mieux, cela me plaît et j'espère durer. »

Pourquoi ce créneau-là particulièrement ?

« Depuis tout petit, la SaintéLyon, c'est vraiment ma course et je me suis dit qu'il fallait que je la gagne un jour. Elle me tient à cœur ; en 2003 j'ai abandonné et pour la préparer je me suis dit : « Tu vas aller faire un 100 bornes. » Et j'y suis allé. »

C'est donc un peu par défaut que tu es venu sur cette épreuve ?

« Tout à fait. Ça m'est venu en préparation, et l'effort m'a plu. Je suis retourné sur la SaintéLyon, j'ai fait 2e, et la prochaine, elle sera costaude j'espère. »

Revenons aux 100 km. L'objectif maintenant, le championnat d'Europe et du Monde ?

« Les deux sont couplés ; l'an passé, il a fallu que je gagne ma sélection, ensuite j'ai dû me remettre dedans, mais cette année j'ai la chance d'être sélectionné sans avoir à faire mes preuves. »

Quelles qualités faut-il avoir pour réussir là-dessus ?

« Les gens me parlent toujours des qualités mentales, qu'il faut en vouloir… Moi je parle plus d'envie, et d'entraînement ; il faut d'abord des qualités physiques et savoir pourquoi on court. »

Quelles ambitions en juin prochain ?

« Se rapprocher des 6 h 50 ; ça ouvre de gros horizons, avec en plus un gros objectif par équipe : on est vice-champions du monde et j'aimerais bien maintenant avoir une médaille qui brille un peu plus. »

Le parallèle entre un gros trail et un 100 km ?

« Ça se court en 7 heures mais j'ai presque moins peur d'un 100 km que d'une course comme les Templiers.

Quand tu es dans le dur, avec des qualités d'athlète, tu arrives à garder un minimum.

Mais aux Templiers, quand tu n'en peux plus, qu'il te reste deux heures de course, il faut vraiment une spécificité que je n'ai jamais eue. »

Le trail, vous y pensez tout de même ?

« Oui, pour l'arrière-saison. »

Avec déjà de belles références dans ce domaine…

»Sur la Piste des Seigneurs, je fais 3e à 5 minutes des deux meilleurs de la discipline, Lorblanchet et Breuil ; je pense que j'ai mon mot à dire avec une préparation adaptée. »

Une nouvelle carrière en perspective ?

« Non, une arrière-saison. J'aime la nature, le cross, je suis crossman dans l'âme ! »

Recueilli par Ph. Décot pour le journal le Progrès

les Réactions
Commentez cette actualité
Pour commenter une actualité il faut posséder un compte sur le site FFA, utilisez la rubrique ci-dessous pour vous identifier ou vous créer un compte.
Login (Email) : 
Mot de Passe : |
mot de passe oublié ?
12/12 >
10/12 >
08/12 >
05/12 >
05/12 >
03/12 >
02/12 >
28/11 >
27/11 >
26/11 >
21/11 >
20/11 >
20/11 >
19/11 >
16/11 >
15/11 >
13/11 >  (2)
07/11 >  (1)
05/11 >
18/10 >
Réseaux sociaux
Vivez toute l'actualité de votre club sur les réseaux sociaux
Les Espaces